" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

vendredi 9 septembre 2011

PNLB: 2 nids de tortues marines ont donné vie à 177 bébés !

* Parc national de la Langue de Barbarie (PNLB) -

Quelques nids de tortues marines régulièrement fréquentés ont été repérés depuis quelques années*1 par les écogardes du parc national de la Langue de Barbarie (PNLB, cf. photo ci-contre). Une surveillance discrète en collaboration avec les communautés villageoises riveraines de la réserve a permis, à l'occasion de la mousson 2011, l'éclosion dans un premier nid de 65 bébés tortues vertes (chelonia mydas) pour 71 oeufs, ce 8 septembre*2; et de 112 bébés tortues olivâtres (lepidochelys olivacea) pour 122 oeufs dans un autre nid sous bonne garde, le 14 août dernier: cette naissance inespérée n'a pas été divulguée jusqu'à la mise à l'eau des tortues vertes car il s'agissait de la première naissance dument enregistrée de tortues olivâtres au Sénégal ! Ces taux de réussite voisins de 90% prouvent qu'avec de la persévérance, l'implication de populations sensibilisées et la fréquentation 'réelle' du terrain par ceux qui ont en charge la protection de notre environnement, on peut arriver à faire des miracles ! On restera prudent cependant sur l'avenir de ces 177 bébés accompagnés jusqu'à la mer: celle-ci reste, au débouché du fleuve Sénégal, un véritable cloaque de déchets plastiques, que les tortues marines confondent avec des méduses; et quand on sait que même dans des conditions favorables (pas de surpêche, pas de pollution), seuls 5% des bébés tortues atteignent l'âge adulte, ce ne sont pas trois ou quatre pontes saisonnières qui permettront la renaissance des tortues marines sur le littoral saint-louisien. Cette nouvelle réjouissante reste malheureusement un sursis; si d'autres mesures autrement plus compliquées à mettre en oeuvre ne sont pas rapidement appliquées pour assurer l'avenir des chélonidés et de leur milieu, l'océan.

Nota: au Bureau saint-louisien des parcs nationaux et réserves du nord, on dit que les écogardes ont aussi repéré, en cet hivernage 2011, 1 tortue caouanne (caretta caretta) sur la Langue de Barbarie.

Source: http://ndarinfo.com/Langue-de-Barbarie-Naissance-de-65-tortues-marines-migratrices_a1018.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues