" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

dimanche 3 juillet 2011

2-3, une si longue première pluie...


Ci-dessus: juillet 2008 sur le Lampsar / Photo par Frédéric Bacuez

* Bango. Marigot de Lampsar, coté saumâtre -

NUIT-
La première ondée de saison a commencé à 22h25; à 1h20 il continue de pleuvoir, tranquillement comme un 15 août... Et quand vient la pluie vient la moiteur chaude, et l'antédiluvienne Sénélec nous plombe de ses délestages sauvages ! Au diapason du ciel clignotant, l'électricité a fait le yoyo toute la soirée - puis toute la nuit, et tout le dimanche, pour le plus grand bien de l'électroménager-, y compris à la caserne, plongée dans l'obscurité. Comme souvent. L'eau du robinet s'est tarie, comme souvent, car l'eau au Sénégal dépend de l'électricité comme un pendu à sa corde, fallait y penser ! Mais rien de nouveau de ce coté-là: saison sèche et saison humide, désormais plus de discrimination, toute l'année à la bougie chinoise... Je sais de source sure qu'il y a pourtant une rue, à Point E de Dakar, où il n'y a jamais eu même une seconde de toussotement électrique depuis des lustres, si si !... Quant aux moutons de Panurge, depuis le temps que ça dure, ils se font raison. Pour l'exotisme, à d'autres, il y a longtemps que ce pittoresque ne m'amuse plus. Les prouesses sénégalaises de monsieur K. et les glorioles de toute sa tribu paternelle ne leur font pas honte, tant mieux pour eux: la persévérance dans l'incurie finira bien par foudroyer, si dieu veut, cette auguste lignée de prestidigitateurs.

Pluies:
Fleuve, de l'amont vers l'aval: Bakel, 14,7 mm / Matam, 1,2 mm / Podor, 18,0 mm / Bango, 19,0 mm / Saint-Louis, 16,3 mm /
Intérieur, du sud-est (Ferlo) vers le nord-ouest (Ndiambour): Ranerou, 8,0 mm / Linguere, 19,9 mm / Louga, 30,0 mm /

- 2011 07 2:

MATIN-
11h40, 2 coucous didric (chrysococcyx caprius, didric cuckoo) se poursuivent au dessus du quartier: les affaires ne traînent pas... Revu la paire par deux fois dans la journée: toujours l'un derrière l'autre dans le ciel, visiblement très excités.
11h45, 4 hirondelles rustiques (hirundo rustica, barn swallow, inds. de première année estivant au Sénégal) jouant et virevoltant dans les airs au dessus du jardin et du quartier.
APREM'-
Au sud, un amas vertical localisé se déplace vers l'ouest: la mousson se rapproche...
Seulement 2 guêpiers de Perse (merops persicus, blue-cheeked bee-eater) dans le ciel du quartier et du marigot.
NUIT-
A partir de 21h, nombreuses illuminations saccadées dans le ciel: un premier orage est aux portes du Lampsar...
22h25, début de la première pluie de saison (22h25-1h40) - première aussi pour Saint-Louis et Podor.
Dans la foulée, grand concert des crapauds jaspés (crapaud pantherin, bufo/amietophrynus regularis, desert toad) du coté de la caserne; les miens, chaque année de plus en plus nombreux dans le jardin, gambadent, sautent, et gobent tout ce qui bouge, en silence; seuls quelques uns dans leur cachette émettent parfois de timides et sourds gloussements bien rigolos...


Ci-dessus: 2011 07 3 matin, après la première et longue pluie de la nuit, grande aigrette et milan parasite / Photo par Frédéric Bacuez

- 2011 07 3:
MATIN-
On entend: cisticoles roussâtres (cisticola galactotes) et gonolek de Barbarie (laniarius barbarus) [baie du bolong de Khaye et mangroves]
1 grande aigrette (egretta alba, great egret) juchée sur le toit du prosopis voisin / 1 martin-pêcheur huppé (alcedo cristata, malachite kingfisher) traverse le marigot au ras de l'eau [>mangroves]
10h05, 1 touraco gris (piscator crinifer) gloussant fortement passe au dessus du jardin
Nombreux martinets des maisons (apus affinis, little swift), buvant notamment au marigot (radouci par la pluie ?)
APREM'-
Entendu: coucou(s) didric (chrysococcyx caprius)...
1 échasse blanche (himantopus himantopus, black winged stilt) haut dans le ciel du quartier [Roup via caserne>lac de Bango ?]
Inno me montre un bébé de mante religieuse (verte) dans le jasmin.

Ci-dessous: 2011 07 3 matin, Keur Lampsar après la première pluie de saison... / Photos par Frédéric Bacuez


3 commentaires:

  1. Bonjour Frédéric, il n'y a plus qu'a élever et entraîner des vers luisants à faire du vélo pour un tour du Sénégal, monsieur K est une lumière. Quant à la mante dans le jasmin je trouve l'image poétiquement très d'actualité: Amitié

    RépondreSupprimer
  2. Ouiiii...
    Quant à la mante, tu sais probablement que les femelles mangent leurs hommes après 'les affaires'... De vrais animaux, ces bêtes-là, hein ?!... C'est pas chez l'homo erectus qu'on verrait de telles choses !

    RépondreSupprimer
  3. j'en connais qui serait ainsi soulagé d'un procès, mais le ventre de la dame émotive aurait sonné sans mobile apparent; amitié

    RépondreSupprimer

Nombre total de pages vues