" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

vendredi 20 mai 2011

20, un pouillot tardif gobe un grain de papaye !

* Bango. Marigot de Lampsar, coté saumâtre -

MATIN, 8h15-
Duo de milans parasites (milvus migrans ssp. parasitus, yellow-billed kite) criant dans un de mes trois grands eucalyptus: depuis le 17 mai, les deux rapaces ont choisi de se poser sur une branche horizontale, très curieux mais encore craintifs de ce qui remue dans le jardin, à deux ou quatre pattes... Voudraient-ils élire domicile dans les grands arbres ? J'ose croire que l'un d'eux est le jeune que nous avions sauvé de la noyade, il y a quelques semaines, et recueilli pendant quelques heures dans le jardin ...
2 touracos gris (crinifer piscator, western grey plantain-eater) chantent dans le quartier, vus passant en vol.
Péninsule de Thiolet, devant les palétuviers: 60- ardéidés regroupées dont une majorité d'aigrettes (alba, intermedia, garzetta), des hérons cendrés (ardea cinerea) et 3 pélicans gris (pelecanus rufescens, pink backed pelican). 1 pélican blanc (pelecanus onocrotalus, great white pelican) à l'envol dans le delta.
Passage de 14 échasses blanches (himantopus himantopus, black-winged stilt) [>marais du Lampsar 'doux']. Toujours quelques chevaliers aboyeurs (tringa nebularia, common greenshank) au long des mangroves.
Dans le flamboyant du jardin: 2 choucadors à oreillons bleus (lamprotornis chalybaeus, greater blue-eared starling) - un plus gros que l'autre, le plus petit étant très vocaliste, voire imitateur !, au bain dans la vasque perchée. 2 tourterelles maillées (streptopelia senegalensis, laughing dove) en couple.
APREM', 14h-
Le pélican gris (pelecanus rufescens, pink-backed pelican) nage et s'aventure en longeant la mangrove, presque chaque jour à marée haute, jusqu'au premier bloc de palétuviers, le plus proche des Hommes...

SOIR, 17h-30-18h-
A l'abreuvoir du baobab: tiens, 1 pouillot véloce (phylloscopus collybita, common chiffchaff) avec les moineaux domestiques (passer domesticus), 3 bulbuls des jardins (pycnonotus barbatus), 2 serins à croupion blanc (serinus leucopygius) et 1 tisserin minule (ploceus luteolus) femelle !

Ci-dessous: pouillot véloce durant son hiver sénégalais / Photo par John Wright pour Wrightswanderings et Ornithondar, DR


Nota:
ce pouillot est un migrant retardataire; la plupart de ses congénères quittent le delta courant mars, quasi d'un seul mouvement d'ensemble. Cependant, jusque fin mai, on peut voir des 'égarés' peu pressés de traverser le Sahara et de se répandre sur toute l'Europe. Le petit passereau de ce soir, qui ne parait pas épuisé, arrache la chair d'une papaye du jardin (préalablement consommée par nous autres bipèdes sans ailes...) laissée à coté de l'abreuvoir; le pouillot véloce saisit même une graine noire du fruit et la gobe d'un coup ! Comme je le fais chaque jour, mais moi je les croque avant de les avaler, ces grains amers et miraculeux pour les foies délicats...
Autre abreuvoir: 1 jeune mâle de tisserin gendarme (ploceus cucullatus ssp. cucullatus, village weaver) encore de taille modeste mais en plumage nuptial, au bain.
18h45-19h-
A l'abreuvoir du baobab: 6 capucins bec-d'argent (euodice cantans, african silverbill) et toujours le pouillot véloce, qui rejoint le feuillage protecteur du cerisier d'Afrique.
Baie de Lampsar-bolong de Khaye: le pygargue vocifère (haliaeetus vocifer, african fish eagle) juvénile en vol vers le marais du Lampsar 'doux', encore une fois poursuivi par 1 milan parasite (milvus migrans ssp. parasitus, cf. notule de 2011 05 19) !
Tiens, 1 chevalier guignette (actitis hypoleucos, common sandpiper) en vol, au ras de l'eau du marigot [Lampsar 'doux'>delta].
19h35 après le coucher du soleil, un couple (2) de pygargues vocifères (haliaeetus vocifer) adultes passe [Lampsar 'doux'>derrière la caserne, probablement les mangroves de Roup].

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues