" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

dimanche 13 mars 2011

13, le grand cormoran au bout d'un hameçon


* Bango. Marigot de Lampsar, coté saumâtre -

APREM'-
Depuis quelques jours, une petite troupe de grands cormorans à poitrine blanche (phalacrocorax carbo ssp. lucidus, white breasted cormorant), installée au débouché du Lampsar dans le delta, vient pêcher collectivement dans les eaux du marigot, devant les blocs de palétuviers. Ce sont quasiment tous des immatures et subadultes: encore le cou légèrement marbré de brun, pas encore de tache blanche marquée à la cuisse. Ils sont une quinzaine en meute compacte à nager et plonger ensemble dans les bancs de poissons qui vont et viennent avec les marées.
L'ado oisif qui a la passion très sénégalaise de 'la pêche aux oiseaux' a vite compris le parti qu'il pourrait tirer de ces volatiles qu'on apprivoise en Extrème Orient pour en faire des alliés des pêcheurs - mais que les pisciculteurs européens abattent pour délit de concurrence "déloyale"... Ici, à défaut de plomb, ou de boulot, et de scolarité, et d'autorité parentale, et de sensiblerie écolo, et de participation d'un dessein commun, on a des idées juvéniles pour tuer le temps, et tuer. L'âme concupiscente de l'européen envisagera vite un problème de faim, ça me fait marrer: il s'agit seulement de pays sans cap où les parvenus sont absents des campagnes incultes, gorgées de gosses à l'abandon, sans avenir, aussi décérébrés que les adultes qui font ce qu'ils peuvent pour s'en sortir, en refusant de voir que rien ne va, dans ce pays, dans ces pays-là où le 'progrès' concerne tout ce qui brille et se voit immédiatement mais jamais l'instruction des masses, aux résultats trop lointains et pas rentables au regard d'une élection présidentielle...
Bref, l'ado oisif a installé ses appâts hameçonnés près d'un bosquet de palétuviers. Un grand cormoran a gobé le poisson, avec l'hameçon, et s'est débattu pendant une heure, accompagné dans ses souffrances par un congénère impuissant, avant que le braconnier ne revienne chercher la bête. Le délicat garçon lui a plié le cou, croisé les ailes par dessus pour l'immobiliser, jeté la chose au fond de la pirogue, réamorcé les pièges de nylon chinois, et rapporté le supplicié au débarcadère, à la grande joie innocemment sadique des enfants qui y traînent leur ennui, jour après jour.

En haut et ci-dessous: grand cormoran à poitrine blanche hameçonné par les enfants de Bango / Photos A. pour Ornithondar, DR

1 commentaire:

  1. Bonjour Frédéric, qui pourrait montrer à ces enfants et aux adultes de la région, une vidéo des pêcheurs asiatiques? je suppose que le centre culturel franclaoui est désert! je ne rigole pas,j'enrage.

    RépondreSupprimer

Nombre total de pages vues