" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

mercredi 26 janvier 2011

24-26, gouttes d'hiver sur le Lampsar

* Bango. Marigot de Lampsar, coté saumâtre -

Ci-dessus: à d., Lampsar 17h45, mouette à tête grise en plumage nuptial - à g., Lampsar 18h45, coucher de soleil hivernal
/ 2010 01 24 soir, photos par Frédéric Bacuez

Avec l'hiver, les alizés et une relative fraîcheur chassent les enfants des pourtours du Lampsar, y compris de la digue bangotine. Cela n'a pas empêché un garçon de s'aventurer en fin d'après-midi  sur les vasières de la rive nord pour y planter un piquet et son long filin hameçonné; sans succès: impatience, mauvais jugement quant au site de piégeage, et probablement la température ont vite refroidi le jeune déculotté...
Avec ce calme trompeur, certains échassiers passent plus aisément d'une rive à l'autre: parfois un héron cendré, voire deux - l'autre jour, l'un d'eux cote à cote avec un bihoreau gris à la proue de la pirogue de Seyni. Ce sont surtout les échasses blanches (himantopus himantopus, black-winged stilt) souvent rejointes par un ou deux chevaliers aboyeurs (tringa nebularia, common greenshank) - les deux limicoles 'travaillent' de pair (cf. photo ci-dessous), notamment les nuits claires ! qui arpentent et picorent le bord de l'eau.

Ci-dessous: 2011 01 25 soir, 18h30; échasse blanche et chevalier aboyeur sur la berge bangotine / Photo par Frédéric Bacuez


- 2011 01 26:
9h45, gouttes de pluie !
Le balbuzard pêcheur (pandion haliaetus), vu par deux fois survoler la berge sud du marigot.
SOIR-
Passée de goélands bruns (larus fuscus) par petits groupes de 10-15 ind. et mouettes à tête grise (larus cirrocephalus), dont nombreuses en plumage nuptial [delta>Lampsar 'doux']
Avec les 5 à 6 échasses et la dizaine de hérons cendrés, 9 dendrocygnes veufs (dendrocygna viduata) réunis sur les vasières: première fois, cette année... Mais où sont tous les autres ?
Un pygargue vocifère (haliaeetus vocifer) arrive en plané à basse altitude et, comme il en a pris l'habitude pique sur les hérons cendrés (ardea cinerea), fait mine de les poursuivre et se pose, princier, sur les hauteurs d'un bosquet de palétuviers.

Sur 'ma' berge: 3 cormorans africains (phalacrocorax africanus) / 2 aigrettes garzettes (egretta garzetta) / 1 aigrette des récifs (egretta gularis) / 5 échasses blanches (himantopus himantopus) / 2 vanneaux éperonnés (vanellus spinosus) / 1 chevalier guignette (actitis hypoleucos) / 1 bergeronnette printanière (motacilla flava) / 2 corbeaux pies (corvus albus) /
Et la traversée quotidienne du marigot par les bandes de tisserins à tête noire (ploceus melanocephalus ssp. melanocephalus, cf. photo ci-dessous) qui vont dormir dans la plaine alluviale, ses tamarix et ses palétuviers.

Ci-dessous: 2011 01 5 soir, 18h30; comme chaque soir, les bandes de tisserins à tête noire se succèdent au dessus du marigot pour rejoindre leurs dortoirs dans les palétuviers et les tamarix de la plaine alluviale / Photo par Frédéric Bacuez

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues