" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

jeudi 20 janvier 2011

20, 175 flamants nains remontent le fleuve Sénégal

* Fleuve Sénégal, à hauteur des mangroves de Diawas -


Ci-dessus: 2011 01 20, 9h20; ~175 flamants nains (phoeniconaias minor) remontent le fleuve Sénégal / Photo par Frédéric Bacuez, DR

MATIN, 9h15-
Un vol de ~175 flamants nains (phoeniconaias minor, lesser flamingo) me surprend alors que je comptais les troupes de dendrocygnes veufs (dendrocygna viduata) faisant la navette entre leurs reposoirs du Petit Bras et de la mare de Diawas "peuhl", de l'autre coté du fleuve Sénégal, en Mauritanie. Au ras des eaux, tantôt en quasi file indienne tantôt en formation compacte, les flamants volent rapidement, remontant du sud, probablement à destination de la région saumâtre qui court du Diawling à l'Aftout es Saheli, en Mauritanie. Dans le coude du grand fleuve, après avoir tournoyé au dessus du bolong de Taba Ahmetou, coté sénégalais, puis survolé les parages de Diawas, en Mauritanie, les flamants nains - bien plus roses que leurs cousins dits roses !- continuent leur pérégrination vers l'amont du fleuve Sénégal.

Nota 1: J'ai déjà observé à plusieurs reprises les flamants nains (phoeniconaias minor) au dessus du fleuve Sénégal, au large de la pointe Thiolet *1 ou devant l'ïle aux Bois *2, remontant vers la Mauritanie au fil de l'eau. Il est probable qu'à la différence des flamants roses (phoenicopterus roseus), que j'ai vu survoler les littoraux maritimes, au ras des vagues océanes (au Maroc, au Sénégal), les flamants nains préfèrent des itinéraires plus continentaux; on peut envisager que les échassiers (que j'ai pu observer aussi dans les lagons saumâtres du Gandiolais, en octobre) remontent d'Afrique australe (ou d'Afrique orientale en traversant le continent d'est en ouest via les Tchad et Nigeria où ils ont été signalés), d'estuaires en lagunes (Sierra Leone, Guinée), de fleuves en dépressions côtières jusqu'aux confins mauritano-sénégalais. Je suis persuadé que nichant (même irrégulièrement) en janvier-février dans le triangle mauritanien de Diawling/Chot Tboul/Aftout es Saheli, les flamants nains arrivent progressivement du sud en faisant des haltes plus ou moins longues au cours de leur périple. Tandis que les adultes reproducteurs occupent, si les conditions les y autorisent, leurs sites de nidification, les oiseaux non nicheurs se dispersent dans le bas-delta (du lac de Guier jusqu'au Gandiolais) et peuvent être vus par dizaines de milliers, certaines années, au Djoudj sénégalais - essentiellement sur le Grand Lac, 46 500 ind. en 1990 !-, et au Diawling mauritanien - 36 000 ind. en juin 2003 !-, de part et d'autre du fleuve frontalier. On estime cependant les effectifs moyens du flamant nain pour toute l'Afrique occidentale, du Nigeria à la Mauritanie, à moins de 15 000 ind. en année 'normale'*3.

*1-2 obs. pers, 2009-2010  -  F. Marmeys & F. Bacuez, 2010 02 (cf. notule '80 flamants nains remontent le fleuve Sénégal', 2010 02 5)
*3 Diawara & Dodman 2003

Janvier et février 2010, un événement ornithologique exceptionnel en Afrique occidentale: (nouvelle) nidification 'avérée'* du flamant nain  dans l'Aftout es Saheli de Mauritanie !
Lire et voir: http://www.pnd.mr/pdf/nidification.pdf

* Nota 2: sans rien renier de l'heureuse nouvelle, on précisera cependant que la nidification du flamant nain dans l'Aftout es Saheli mauritanien a déjà été avérée... en 1965, par l'ornithologue de Naurois qui y avait dénombré en juillet 800 nids *1- en ce temps-là, la pluviométrie était encore régulière et la crue du fleuve Sénégal pas encore maltraitée par le futur barrage de Diama... Les trente années de cycle sec (1969-1999) ayant particulièrement affecté les dépressions littorales de l'Aftout, les flamants nains n'y avaient plus été 'contactés'. Dès 1999, avec la renaissance de moussons moins chiches, l'ouverture et l'aménagement du parc national du Diawling à partir de 1991, et surtout les lâchers d'eau artificiels depuis la retenue de Diama, la nidification des flamants nains est suspectée dans le bas-delta mauritanien *2, et confirmée en 2001 dans le Chot Tboul *3. En 2008, un important site de nidification est (re)découvert dans l'Aftout mais les dérangements multiples ont raison de la colonie qui abandonne les couvées en cours *4 aux braconniers et aux chacals. Il faut attendre 2010 et la certification officielle par la direction du parc national du Diawling en janvier *5 et une mission mauritano-allemande en février *6 pour applaudir l'heureux événement: au pied du cordon dunaire de l'Argouï Tichilit, non seulement deux îlots de l'Aftout sont réquisitionnés par 1900 couples de flamants nains, mais un autre îlot est occupé par 2400 couples de flamants roses *7, certains en parade nuptiale et d'autres en couvaison très avancée !

*1-6 De Naurois 1965 - Hamerlinck & Messaoud 2000 - Peeters 2003 - Z. E. Ould Sidaty & D. Ould Sehla Ould Daf 2010 02 -  Z. E. Ould Sidaty, V. Salewiski, N. Seifert 2010
*La nidification du flamant rose, accidentelle sur le littoral ouest-africain (Sine Saloum, jusqu'à 200 couples nicheurs en 1979 02, Dupuy 1979) est plus régulière dans le bas-delta du fleuve Sénégal. La nidification du flamant rose au Banc d'Arguin est plus récente, avérée depuis 2005. Autre certitude: un certain nombre de flamants viennent du bassin méditerranéen via le littoral marocain pour hiverner en Afrique occidentale, jusqu'au Liberia, aux cotés de leurs cousins résidents.

Sources: 'Les oiseaux de Sénégambie', par G. & M-Y. Morel, ORSTOM/IRD Editions - 'Living on the edge', par Zwarts/Bijlsma/van der Kamp/Wymenga, NNNV Editions, 2009
Lire: 'Statut et enjeux de conservation des populations du flamant rose et du flamant nain en Afrique de l'Ouest', par Yelli Diawara et Antonio Araujo (Parc national du Banc d'Arguin), Tim Dodman (Hundland), A. Arnaud et A. Béchet (La Tour du Valat, Camargue)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues