" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

vendredi 29 octobre 2010

28-29, des centaines de pélicans blancs remontent vers le Djoudj


* Lampsar et fleuve Sénégal -

Ci-dessus et en bas: 2010 10 28 soir, des centaines de pélicans blancs remontent le fleuve Sénégal vers le Djoudj sénégalais et le Diawling mauritanien pour une nouvelle saison de nidification / Photos  par Frédéric Bacuez, DR

Comme chaque année à pareille période, des milliers de pélicans blancs (pelecanus onocrotalus, great white pelican) en âge de reproduction remontent le fleuve Sénégal. En longues écharpes ondoyantes, le 28 octobre au soir, autour de 18 heures, plusieurs centaines de notre emblème saint-louisien, en bandes successives de 50 à 100+ individus chacune, traversaient le delta (cf. photo ci-dessus), enjambaient la péninsule de Thiolet et ses mangroves (cf. photo ci-après) pour remonter par-dessus le grand fleuve vers les parcs nationaux contigus du Diawling (Mauritanie) et du Djoudj (Sénégal) où nos énormes palmipèdes nichent de fin novembre à début février. Le 29 octobre après 11 heures, 120+ autres pélicans passaient au-dessus de Bango, tandis que vers 13 heures deux énormes vols ascensionnels étaient au loin visibles en amont du fleuve, au-delà de Diawas.
 

Ci-dessus: 2010 10 28 soir, des centaines de pélicans blancs remontent le fleuve Sénégal, en passant par dessus les mangroves de Thiolet
Ci-dessous: 2010 10 29 matin, 120+ pélicans blancs, en route vers les confins transfrontaliers du Djoudj-Diawling, survolent la pirogue distraite qui a oublié de relever son moteur en passant sur les filets de pêche...
/ Photos par Frédéric Bacuez

__________________________________________________________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues