" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

dimanche 24 octobre 2010

24, c'est la fin de l'hivernage à Saint-Louis


* Bango. Marigot de Lampsar, coté limoneux -


Ci-dessus: au-dessus du Lampsar limoneux, un alcyon pie fait le saint-esprit dans les alizés revenus, porteurs de sable et d'assèchement
/ 2010 10 24 ~17h. Photo par Frédéric Bacuez

Les oiseaux de midi avaient le bec haletant,  accablés par la pression atmosphérique extrême. Chaleur et moiteur les contraignaient à fréquenter les abreuvoirs malgré la menace féline. Soudainement à 15h15, les alizés comme une grande vague ont remonté le marigot, charriant les premiers sables volants depuis la côte dunaire. Dès la fin d'après-midi, le changement radical d'ambiance annonce la fin de l'hivernage, et bientôt le début des longs mois secs: ce soir, une légère brume, des remous sur le marigot, et un vent propice au vol stationnaire des quatre à cinq alcyons pies (ceryle rudis, pied kingfisher) de mon bout de rivière (cf. photo ci-dessus).

Saison des pluies (mousson, dit 'hivernage' sous les tropiques africaines) historique sur nos confins présahariens ! Records de pluies un peu partout en Afrique occidentale, du Sahel aux côtes du Golfe de Guinée (cf. notule de 2010 10 17), un bilan largement excédentaire pour l'ensemble des stations du Sénégal, avec des différentiels par rapport à la norme des trente dernières années particulièrement spectaculaires dans le Ferlo sud et... dans le delta du fleuve Sénégal (cf. ci-après). On restera cependant inquiet quant à l'extrème versatilité des averses en sachant qu'au Sénégal le mois de septembre a parfois enregistré, à lui-seul, 70 % du cumul pluviométrique de toute la saison (19 mai et 19 juin-17 octobre dans le delta du fleuve Sénégal):

- Fleuve Sénégal, de l'estuaire vers l'amont:
Saint-Louis: 587,1 mm (contre une norme moyenne de 221,1 mm, soit un positif de 266 %)
Bango: 646,5 mm * !! (dont 408,6 mm pour le seul mois de septembre; et 87,8 mm pour le seul 17 octobre !)
Podor: 386,0 mm (contre une norme moyenne de 195,9 mm, soit un positif de 197 %)
Matam: 577,9 mm (contre une norme moyenne de 330,0 mm, soit un positif de 175 %)
Bakel: 699,5 mm (contre une norme moyenne de 492,7 mm, soit un positif de 142 %)
- Intérieur, Ndiambour et Ferlo:
Louga: 444,4 mm (contre une norme moyenne de 283,7 mm, soit un positif de 156 %)
Linguere: 788,2 mm (contre une norme moyenne de 372,5 mm, soit un positif de 211 %)
Ranerou: 749,8 mm (contre une norme moyenne de 372,5 mm, soit un positif de 201 %)

* En rappel, histoire de remettre les pluviomètres à l'heure:
moyenne annuelle de: Abidjan, 1650,0 mm et korhogo, 1400,0 mm (Côte d'Ivoire, sud et nord) / Ouagadougou (Burkina Faso), 748,0 mm / Tanger (Maroc), autour de 800,0 mm / Et ... Paris (France), 641,0 mm...

Ci-dessous: 2010 10 24, une demi-heure avant le basculement des vents et la poussée des alizés, baignade dans le marigot limoneux; l'eau, la boue et les herbes camouflent encore tout ce que les Hommes jettent au pauvre fleuve...
/ Photo par Frédéric Bacuez

___________________________________________________________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues