" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

vendredi 20 novembre 2009

20, du martin-chasseur à tête grise et des halcyons


* Digue Bango-Mboubeune, berges du Lampsar 'eau douce' -
1 martin-chasseur à tête grise (halcyon leucocephala, grey-headed kingfisher), adulte, perché sur les branches basses d'un respectable acacia encore épargné par les 'fabricants de charbon', dans une ripisylve résiduelle encore fréquentable par le bel oiseau...

Ci-dessous : martin-chasseur à tête grise, Lampsar 'doux' / Photos par Eddy Graeff, 2009 11 20, pour saintlouisdusenegal.com et Ornithondar








Ci-contre : martin-chasseur à tête grise, près de Manyara, Tanzanie
/ Courtesy photo par Gérard Bacuez, 2009 11, droits réservés

Nota:
le martin à tête grise est l'une des trois espèces de 'chasseurs' (halcyons sp.) que l'on peut observer au nord du Sénégal. On aura plus de chance de les rencontrer pendant la mousson et les mois qui la précèdent et prolongent. Si le martin-chasseur du Sénégal (halcyon senegalensis, absent en saison sèche) et le martin-chasseur strié (halcyon chelicuti, migrateur partiel) peuvent y nicher, le martin-chasseur à tête grise semble ne pas pondre au nord du 15,30° nord : mais si les Morel* ont décrit l'oiseau seulement de juillet à fin novembre - mâles adultes (jeunes, pas encore reproducteurs ?) alors bien visibles avec forte possibilité qu'aucune femelle ne remonte au delà du 15°nord !-, je l'ai observé à plusieurs reprises autour du Lampsar, y compris en saison sèche (février, mars, avril, par exemple !)

* Gérard et Marie-Yvonne Morel (ex station ornithologique de l'Orstom à Richard-Toll), in 'Les oiseaux de Sénégambie', 1990, page 93

Ces trois alcedinidés sont aussi démonstratifs que colorés ; et peu farouches: j'ai vu le martin-chasseur à tête grise fréquenter assidument la piscine d'un bangotin; et le martin-chasseur strié n'était en rien gêné, à Sor (partie continentale de Saint-Louis), pour se jeter à intervalles réguliers dans une flaque de saison pluvieuse, entre véhicules et piétons au beau milieu de la rue de sable, devant les Impôts de la ville...
____________________________________________________________________

2 commentaires:

  1. Dis donc mais ! on me la fait pas ! la photo de Gégé Bacuez, qui ridiculise les miennes, en comparaison, elle est un peu traficotée ? Disons : améliorée sur Photoshop, non ?
    Eddy

    RépondreSupprimer
  2. Ouais, il y a quelque chose de saturé, c'est certain, même si les ailes déployées l'oiseau est bleu gégé, comme tu dis !
    Allez, moi j'aime bien le coté réel des tiennes, si si ! On y voit déjà mieux mes amis les oiseaux que sur les miennes, d'images, ah ah !
    Fred.

    RépondreSupprimer

Nombre total de pages vues