" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

mardi 6 octobre 2009

6, le départ des guêpiers à gorge blanche


* Bango. Marigot de Lampsar, coté limoneux -

MATIN-
3 + 2 vanneaux éperonnés (vanellus spinosus, spur-winged lapwing) en vol bruyant S>N au dessus du marigot
Sur la 'plage', les habituels : bergeronnette grise, aigrette des récifs, chevalier guignette; et sur le parapet : tourterelle pleureuse, bulbuls des jardins
MIDI/APREM'-
Fort ensoleillement dont la chaleur vive est accentuée par l'affaiblissement de l'humidité suite au basculement des vents au nord saharien, depuis hier...
Nota : depuis le 2009 10 3, crue du fleuve Sénégal, pas bien significative : ça ressemble plus à une haute marée qu'à un débordement... Ma foi, on ne s'en lamentera pas.
12h15, une troupe d'~220 grands cormorans à poitrine blanche (phalacrocorax carbo ssp. lucidus, white-breasted cormorant) en remontée saisonnière vers les confins présahariens (Djoudj sénégalais et Diawling mauritanien en particulier, après l'hivernage) fait halte sur le marigot, vers la pointe Thiolene, avant de continuer vers le nord en un long ruban aérien au dessus du fleuve Sénégal
13h25, un groupe compact et très bruyant d'~40 guêpiers à gorge blanche (merops albicollis, white-throated bee-eater) passe au dessus du jardin, direction N>S, en faisant la chasse aux insectes. Le groupe est essentiellement constitué de juvéniles de l'année (pas de brins à la queue).













Ci-dessus, guêpiers à gorge blanche (merops albicollis) :
- au centre, au Burkina Faso, près de Markoye, Oudalan (Sahel), 2006 06 / Photo par Yvan Perre, pour African Bird Club, DR
- de part et d'autre, au Mali, Nioro du Sahel, 2007 05 / Courtesy photos par Thierry Helsens, pour African Bird Club, DR

A 14h20, entendu un second groupe de moindre importance; puis vu 17 guêpiers à gorge blanche dans le sens Bango>mangroves par dessus le marigot (S>N ?, probablement un léger retour en arrière 'stratégique', pour une halte 'confortable' sur les bords du Lampsar... ?!). Les guêpiers sont précédés par une bande de 27 hirondelles de rivage (riparia riparia, common sand martin) qui vagabondent au dessus des plaines et mangroves, et sont suivis par 2 hirondelles rustiques de 1ère année, sans brins à la queue, (hirundo rustica, barn swallow) qui boivent au fil de l'eau avant de gagner la digue et les marais de Lampsar 'eau douce'
Au loin au dessus de la plaine alluviale, vers le campement saisonnier de pêche (encore abandonné en cette saison), 6 cigognes noires (ciconia niger, black stork) tournoient lentement, longuement, se déportant vers l'ouest et le fleuve Sénégal.

Nota : c'est l'époque des migrations intertropicales. Si quelques espèces afrotropicales remontent vers les rivages du Sahara, beaucoup laissent place aux hivernants du paléarctique et refluent vers le Golfe de Guinée voire au delà de l'équateur, dans l'hémisphère sud du continent. Les guêpiers à gorge blanche, arrivés en mai -certains beaucoup plus tôt, cette année- repartent après avoir niché sur les confins présahariens en juillet et août, et vont se disperser pour l'hiver sur toutes les savanes soudaniennes et soudano-sahéliennes. Les déplacements pré et post nuptiaux des guêpiers à gorge blanche (merops albicollis) sont l'une des trois migrations intertropicales les plus visibles en zone soudano sahélienne, avec ceux des calaos à bec noir (tockus nausatus) - surtout le trajet N>S de fin d'hivernage- et des coucous didric (chrysococcyx caprius) - l'arrivée S>N, annonciatrice de l'installation des flux de mousson.
____________________________________________________________________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues