" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

vendredi 30 octobre 2009

30, une soudaine poussée d'harmattan


* Bango. Marigot de Lampsar, coté limoneux -
MIDI-
Au delà de la pointe Thiolene, le Bou el Mogdad (cf. photo ci-contre) descend le fleuve Sénégal, dans les premières brumes. Une soudaine et forte poussée d'harmattan annoncerait-elle la fin de la saison humide ?...

Ci-contre : 2009 10 30 midi; au loin, au delà de la passe de Thiolene, le Bou el Mogdad redescend le fleuve vers son quai d'attache, à Saint-Louis
/ Photo par Frédéric Bacuez dit Fretback

MATIN-
8h15, 1 balbuzard pêcheur (pandion haliaetus, osprey) attrape un poisson en plongeant dans un grand fracas; au loin, vers l'aval, un autre balbu...
2 vanneaux éperonnés / 2 chevaliers guignettes se poursuivent au ras de l'eau

8h30, 2 perruches à collier (psittacula krameri, rose-ringed parakeet) font un arrêt dans le corossolier de ma voisine Assétou... Puis, 7 autres perruches volent au dessus des mangroves de la rive nord du marigot, ce qui est rare [>digue de Bango]
Dans les eucalyptus du jardin : 1 barbican de Vieillot (lybius vieilloti, vieillot's barbet), tout en haut, chante (idem à 9h30)
Entendu dans le quartier : gonolek de Barbarie, barbion à front jaune, huppe fasciée, choucadors à longue queue; pas mal !
9h30, le discret tisserin minule (ploceus luteolus, little weaver), un mâle en plumage nuptial, arrache des fibres du palmier washingtonia du jardin
____________________________________________________________________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues