" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

vendredi 23 octobre 2009

23, l'incendie des chaumes, ça ne chôme pas !


* Bango. Marigot de Lampsar -
Toute la journée, la mise à feu des chaumes du coté de Mboubeune a généré un important ruban de fumée, noire, puis rougeoyante avant de finir violette, se déplaçant avec les vents d'est en ouest, jusqu'à l'océan atlantique

Ci-contre : 2009 10 23 au soir; les fumeroles venues de l'est se dissipent au dessus du delta avec la fin de journée
/ Photo par Frédéric Bacuez dit Fretback

Nota : à quelques semaines du Sommet sur le climat de Copenhague (Danemark), comme souvent je reste sidéré par la mesquinerie des 'élites' africaines : réunis à Ouagadougou (Burkina Faso) pour "harmoniser" les points de vue du continent sur le réchauffement climatique, nos panafricains qui ne rêvent que grandeur personnalisée et strapontins à la cour... des Grands se sont entendus pour... réclamer des sous en guise de compensations pour l'effort qu'ils vont fournir dans leur lutte contre ledit réchauffement. On croit rêver ! Pétrifié par ailleurs par l'inamovible "ça a été, ça est, ça sera" du quotidien africain : dès la fin de la mousson, toutes les brousses partent en flammes, consumées pour d'improbables régénérations des champs, pour gagner de nouveaux arpents, pour préparer le charbon du culturel thé, ou parfois -je l'ai vu de mes propres yeux au Burkina Faso !- pour 'se faire' un savoureux 'rat voleur' (rat géant de Gambie) réfugié sous les racines d'un séculaire néré !
En rappel : demain, 24 octobre, Journée mondiale pour le climat... Une affaire de 'Blancs', c'est évident, d'Istanbul à Sydney, Berlin, Madrid, New York...
Une info du jour : en France, 58 585 infractions au droit de l'environnement ont été constatées en 2008 par les différents services chargés de les réprim(and)er (Gendarmerie nationale, ONCFS, ONEMA), soit une augmentation de 1,3 % par rapport à 2007. Et au Sénégal ?

MATIN-
8h50 et 10h55, 1 pic goertan (dendropicos goertae, grey woodpecker) femelle dans le flamboyant du jardin
MIDI-
Sur la 'plage' : encore et toujours le chevalier guignette (un second, en intrus, parfois), la bergeronnette grise (une seconde, en intrus, parfois), et l'aigrette des récifs (une seconde, en intrus, parfois) (cf. photos ci-dessous)













Ci-dessus : variations sur l'aigrette (dimorphe) des récifs de 'ma' 'plage' -avec 2 milans parasites en vol, berges du Lampsar
/ Photos par Frédéric Bacuez dit Fretback

APREM', 16h45-
7 colious huppés (à nuque bleue, urocolius macrourus, blue-naped mousebird) passent
1 balbuzard pêcheur (pandion haliaetus, osprey) survole l'ensemble du village de Bango, depuis la caserne jusqu'au lac du coté de la cocoteraie
SOIR, 18h20-
Tandis que les brumes d'incendie se dissipent (cf. photo en haut), 4 choucadors à longue queue (lamprotornis caudatus, long-tailed glossy starling) volent au dessus des mangroves de Thiolene
____________________________________________________________________

1 commentaire:

  1. Bonjour,superbe le triptyque,mieux qu'un film, tout bouge et va l'onde(je ne dis pas génial! afin ne pas vous faire... rouge-gorge) :-)

    RépondreSupprimer

Nombre total de pages vues