" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon, 1737
" Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde "
- Albert Camus

jeudi 1 octobre 2009

1, hypolaïs polyglotte, une halte dans le jardin


* Bango. Marigot de Lampsar, coté limoneux -
Fin APREM'-
Au moins 1 hypolaïs polyglotte (hippolais polyglotta, melodious warbler, cf. photo ci-contre, DR) marque un arrêt dans les eucalyptus du jardin, après sa traversée du Sahara et avant de rejoindre ses quartiers d'hiver, en Gambie, et surtout dans la ceinture forestière du Golfe de Guinée. Chaque jour ou presque, par contre, 1 hypolaïs obscure (hipolais opaca, western olivaceous warbler), résidente, dans les grands arbres.

Ci-dessous : aigrette des récifs et, au dessus, milans parasites, jusqu'à 2 adultes et 7 immatures / Photos par Frédéric Bacuez dit Fretback

















16h45, jusqu'à 9 milans parasites (à bec jaune, milvus migrans ssp. parasitus, yellow-billed kite) -2 adultes et 7 immatures !- occupent une terrasse découverte de la 'kasbah' voisine (cf. photo ci-dessus à droite)
2 aigrettes (dimorphes) des récifs (egretta gularis, western reef egret) passent + 1 sur la 'plage' (cf. photo ci-dessus à gauche)

Nota : atmosphère de grisaille tropicale, toute la journée...
_____________________________________________________________________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues