" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

lundi 21 septembre 2009

21, 'hivernage', ça sent la fin !

* Bango. Marigot de Lampsar, coté limoneux -


Pluies du jour :

- Fleuve, de l'aval vers l'amont :

Saint-Louis, traces / Bango, néant / Podor, 12,8 mm / Matam, 6,4 mm / Bakel, 7,5 mm /
- Intérieur, Ndiambour et Ferlo :
Louga, 1,7 mm / Linguere, 8,5 mm / Ranerou, 31,0 mm /


Ci-contre : timide retour de laridés sur le Lampsar - ici, une sterne hansel-, ciel vaporeux, étuve climatique, la mousson tire bientôt sa révérence..

/ Photo par Frédéric Bacuez


Toute la journée, ciel vaporeux, horizons embrumés et légèrement sableux, humidité extrème : la fin de l'hivernage s'annonce...

Sur le marigot : 2 jacanas à poitrine dorée (actophilornis africana, african jacana) / 2 oies-armées de Gambie (plectropterus gambensis, spur-winged goose) / 4 alcyons pies (ceryle rudis, pied kingfisher) [baie de Lampsar-bolong de Khaye] + 1 /
Dans le quartier : 1 perruche à collier passe (psittacula krameri, rose-ringed parakeet) [>arbres de la caserne]
Entendu les choucadors à longue queue (lamprotornis caudatus, long-tailed glossy starling) et 1 gonolek de Barbarie (laniarius barbarus, yellow-crowned gonolek)
Revu, après plusieurs semaines de discrétion : 2 coucous didric (chrysococcyx caprius, didric cuckoo) dans le ciel, peu chantants
Dans le jardin : 1 amarante du Sénégal (lagonosticta senegala, red-billed firefinch) femelle sur le parapet
Vers 16h30, au sol, 2 moineaux gris (passer griseus, northern grey-headed sparrow), 2 bulbuls des jardins (pycnonotus barbatus, common bulbul) et, bien entendu, les moineaux domestiques (passer domesticus, house sparrow)
Le couple de souïmangas à poitrine rouge (chalcomitra senegalensis, scarlet-chested sunbird) de toute évidence nourrit une portée dans leur nid accroché à une branche du nîîm

Autre signe d'un hivernage finissant, 1 belle néphile du Sénégal (la première de la saison dans le jardin) a construit sa toile dans le même nîîm (cf. photo ci-contre)
Nota : la néphile (nephila senegalensis) est une cousine de l'épeire fasciée d'Europe et du monde méditerranéen, araignée de l'ordre des argiopidae, implacable destructeur d'insectes qui pulullent à la fin de la mousson

Ci-contre : néphile du Sénégal dans le nîîm du jardin / Photo par Fretback

NUIT- Du vent...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues