" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

lundi 14 septembre 2009

14, pluies : pas de répit !


* Bango. Marigot de Lampsar, coté limoneux -
Après la pluie du 13 au 14 septembre :
- Fleuve, de l'aval vers l'amont :
Saint-louis, 2,2 mm / Bango, 4,9 mm / Podor, 3,1 mm /
- Intérieur, Ndiambour :
Louga, 6,7 mm /

Ci-dessous : le Lampsar au matin, vers 8h; au loin, les amas verticaux continuent leur progression vers le nord, jusqu'à Nouakchott, en Mauritanie ! / Photos par Frédéric Bacuez dit Fretback




















Après la nuit, les pluies bangotines du jour... :
13h05-13h20, 5,4 mm
15h05-15h15 et 15h25-16h05, 18,5 mm
A peine cette averse passée qu'à l'est de nouveaux roulis du tonnerre grondent derrière l'arc-en-ciel...

1
7h25-18h15 et bruines jusqu'à ~19h, 1,3 mm
Au soir : éclairs, foudroiements sur la côte et au long du fleuve, vagues sourdes de tonnerre ; plus aucun répit, les cumulus se succèdent les uns derrière les autres au dessus du delta, continuant leur course vers l'océan et la Mauritanie. Vive le réchauffement climatique !

Pluies du jour, bilan cumulé :
- Fleuve, de l'aval vers l'amont : Saint-Louis, 26,5 mm / Bango, 25,2 mm cumulés / Podor, 17,8 mm / Bakel, 0,5 mm
- Intérieur, Ferlo : Linguere, 2,2 mm / Ranerou, 4,1 mm /

Un inconvénient : le Lampsar est tellement en eau que les marées n'y font plus de place aux vasières; les oiseaux y sont donc rares : je voyais ce matin quatre limicoles sp. qui avaient beaucoup de difficulté à trouver une berge au sec; du coup, ils ont remonté le bolong de Khaye pour gagner les plaines alluviales, où les limicoles s'en donnent cette année à coeur joie !

MATIN-
Toujours très peu de vols d'oiseaux...
Dans le jardin :
serin à croupion blanc et hypolaïs obscure dans les eucalyptus
Chant (2 types) de barbican de Vieillot [entraperçu deux fois passant + dans un eucalyptus]
10h30, 1 pic goertan femelle très peu craintive, dans le flamboyant
Les choucadors à longue queue jacassent dans le quartier : vu 3 en vol [>caserne] / 2 choucadors à oreillons bleus perchés sur un nîîm au centre du village / 3 colious huppés passent / 11h50, corbeaux pies
Plage et marigot : alcyons pies / Chevalier guignette sur la plage / 4 limicoles non identifiés en vol sur le marigot puis le bolong de Khaye, cherchent vainement à se poser sur les berges ... inondées

Entre les vagues de pluies, dans le quartier :
tourterelles maillées sur les fils télégraphiques, 1 choucador à oreillons bleus au faîte d'un nîîm, tous au séchage
Passages de quelques tisserins sp. et souïmangas 2 sp.
___________________________________________________________________

1 commentaire:

  1. Je vois que tu es toujours 'inondé', Allah est puissant.
    Pascal

    RépondreSupprimer

Nombre total de pages vues