" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

samedi 29 août 2009

29, après le déluge...


* Nord du Sénégal -
Bilan des pluies diluviennes du 28 août 2009 sur le delta et quelques localités du Sénégal (cf. aussi rapport de 2009 08 28) :
- Fleuve, de l'aval vers l'amont :
Saint-Louis, 60,0 mm / Bango, 96,9 mm / Podor, néant / Matam, traces / Bakel, /
- Intérieur, Ndiambour et Ferlo :
Louga, 28,2 mm / Linguere, 3,5 mm / Ranerou, néant /

Ce 28 août, Saint-Louis et Bango deviennent donc excédentaires comme l'étaient déjà toutes les autres stations du Sahel : 163 % de sa pluviométrie normale pour Ndar, soit un cumul de 187,7 mm contre une norme de 115,2 mm à cette date.


L'ami Aïdara me dit qu'une telle pluie n'était plus tombée sur Bango depuis... 1986. Souhaitons seulement que l'hivernage n'ait livré ici sa dernière douchée... Car la semaine a été pluvieusement très chargée sur l'ensemble du pays, dont :
Au nord : Linguere, 136,8 mm (le 27)
Au centre-sud : Mbour, 124,0 mm (le 24) et 49,0 mm (le 28); Fatick, 72,3 mm (le 28)
Au sud, en Casamance : Ziguinchor, 55,4 mm (le 24) et 95,4 mm (le 25); Cap-Skirring, 137,7 mm (le 28)

Ci-dessous : sur le Lampsar, lendemain de déluge... A g., au matin, vers 9h - à d., au soir, vers 19h45.
/ Photos par Frédéric Bacuez dit Fretback, droits réservés




Peu d'oiseaux...
8h40, 1 choucador à longue queue (lamprotornis caudatus, long-tailed glossy starling) passe, jacassant [>caserne]
Appels de coucous didric, toute la matinée
Cris de pygargues vocifères, l'après-midi (16h15)
~17h, le couple de corbeaux pies (corvus albus, pied crow) qui fréquente la rive sud du Lampsar, des deux cotés de la digue, très présent autour de 'la plage' et de ses restes... (cf. photo ci-contre)

Ci-contre : corbeau pie sur les berges sud du Lampsar
/ Photo par Frédéric Bacuez dit Fretback


NUIT-
Aux toutes dernières lueurs du crépuscule, les roussettes paillées (heidolon helvum, straw-coloured fruit bat) voltigent au ras des eaux du marigot, pour boire
Sortie de plusieurs espèces non identifiées de microchiroptères (3 sp.)
22h-22h30, plusieurs passages de la chouette effraie (tyto alba ssp. affinis, barn owl)
Vers 1h du matin, depuis le lit de ma chambre et dans l'embrasure de la fenêtre : le scintillement clignotant d'1 luciole dans le feuillage du flamboyant
____________________________________________________________________

2 commentaires:

  1. bonjour, la photo tout en haut "après le déluge" est un tableau digne de
    miquel Barcelo; votre blog est magnifique , l'esprit des lumières règne ici, vous faites de la science une poésie accessible aux communs des mortels dont je suis , et je vous en remercie

    RépondreSupprimer
  2. Merci de tout coeur, Thige, mais vous me flattez; mais le hasard est heureux, je nourris quelue faiblesse pour Barcelo, pas uniquement à cause de ses travaux dogons et de son exil volontaire à Gao, autrement plus chaud que le mien sur les rives autrement moins âpres du Lampsar... "L'humidité et la sécheresse. Au bord du fleuve, c'est la vie, et plus loin c'est la mort, le désert, le néant. C'est quelque chose de proche de la peinture, une métaphore de l'humide et du sec..." Miquel Barcelo à Majorque, septembre 1995. Encore merci, ami internaute. A bientôt. Fretback.

    RépondreSupprimer

Nombre total de pages vues