" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

vendredi 28 août 2009

28, un doc de FR5 sur le Sénégal, accablant...


* Sénégal -
La chaîne publique française France 5 rediffuse le dimanche 30 août à 15h35 (après le 25 août) un documentaire accablant sur la situation socio-environnementale du Sénégal : "Sénégal, l'état d'urgence".

Comme le dit la bande annonce, "l'image d'Epinal" de la 'patrie de la Teranga' en prend un coup, une fois de plus... Il faut avouer qu'au delà des poncifs et de la logorrhée rondement et éhontément installés dans les bouches et les cranes, d'ici et d'ailleurs, sur le pays le plus proche des Canaries et du Maroc (sic), il ne faut pourtant pas l'oeil et "la mauvaise foi" d'un expert pour vite se rendre à l'évidence : on se fout comme d'une guigne, ici, de l'Environnement et de ses "patrimoine mondial pour l'humanité"... Ici c'est Sénégal, c'est pas l'Humanité ! L'ignorance qui s'étend aussi vite que l'obtusion "spirituelle" enlace les Wolofs dans un refuge onirique -une impasse 'identitaire' oiseuse propice à des lendemains incertains; la misère et l'appât du gain facile, l'anarchie, généralisés; la gouvernance exclusivement occupée et préoccupée par l'instant et ses trivialités bassement matérielles, loin, très loin d'Allah -eh oui; bref, on ne voit rien d'enthousiasmant à l'horizon : on ne coupe jamais autant d'arbres depuis que le gaz apparaît et disparaît du marché au gré des impayés d'Etat; on vide les eaux salées comme les douces, en traficotant avec les pillards des mers qu'on fait mine de condamner; le littoral est rongé, occupé anarchiquement, objet de toutes les corruptions, pollué, sali, irrémédiablement souillé; les parcs nationaux sont ou vidés de leur faune et de leurs forêts relictuelles ou abandonnés à d'obscurs chefaillons qui ne voient pas pourquoi eux aussi ne feraient pas leurs petites affaires... Bref, encore un doc qui va fâcher, et puis, rien, plus rien... Jusqu'à l'anicroche suivante entre Sénégaulois blabla, comme d'habitude. Pendant ce temps-là... Mais j'oubliais, tout ce saccage n'est que de la seule volonté divine, euh pardon, du seul bon vouloir de sa réincarnation terrestre, le plus souvent inculte mais en Hummer, LE marabout. Pas l'oiseau, on l'aura compris, il y a un bail qu'on ne le voit plus, celui-là. Assarfoulaye !!!!!

Sale Temps pour la planète : Sénégal, l'état d'urgence - France5



















Ci-contre : Saint-Louis vu par mon fils Inoussa dit Inno, artiste-plasticien
/ Juin 2009, tous droits réservés

Voir aussi :
- 'Echouages sénégalais', rapport de 2008 05 24
- 'Djoudj, le nichoir des pélicans en danger, rapport de 2008 04 17
- 'L'érosion de la Langue de Barbarie', rapport de 2008 04 19
____________________________________________________________________

2 commentaires:

  1. J'ai regardé le reportage sur France 5 ce dimanche... C'est beau, le Sénégal ! Un pays comme on l'aime... bien 'pourri' !
    31 08 09, LOLO

    RépondreSupprimer
  2. Le film reportage sur le Sénégal était assez décevant même si on a pu y entendre des voix sans complaisance (toujours de blancs!). En tout cas on se dit que le Mali a de la chance : bientôt ce pays aura une façade maritime !!!!
    Pascal

    RépondreSupprimer

Nombre total de pages vues