" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

vendredi 28 août 2009

28, 96,9 mm sur Bango ! Un record depuis...1986 !


* Bango. Marigot de Lampsar, coté limoneux -
MATIN-
Bango et Saint-Louis, traces de pluies
MIDI-
12h45, 1 hypolaïs obscure (hippolais (pallida) opaca, western olivaceous warbler) appelle : tchek !, tout près, entre kordia et grenadier du jardin

* Bango et Saint-Louis -
Il pleut, il pleut, ORSEC...
Dans la nuit du 27 au 28 août, un déluge, un de plus, s'est abattu sur le poste frontalier de Rosso, des deux cotés du fleuve Sénégal : 104,0 mm !!! Bilan : 1 maure mort, 3500 familles sinistrées, et la barge qui relie les deux 'célèbres' (les habitués des frontières d'Afrique sauront...) vigies mauritanienne et sénégalaise, "momentanément arrêtée". No comment; c'est préférable...
Après le 'plan OR-SEC' décrété depuis Dakar à la suite des intempéries sur ce qu'il reste de plages à Mbour -et les autres ? Linguere, par exemple, pas-de-plage-pas-de-golf, touchée deux fois par plus de 120 mm chaque déluge ? Et comment ? Avec quels moyens ? Y aurait-il de l'appel de fonds dans l'air ?-, voilà que Saint-Louis se met à recevoir non plus une mais deux voire trois pluies par jour, quotidiennement ! La cité sur les eaux risque bientôt d'être dans l'eau, c'est certain. Ce n'est pas tant la quantité mais la fréquence soudaine des averses (associées à une crue qui sera cette année probablement puissante) qui va très vite faire émerger les eaux souterraines du delta qui affleurent naturellement...

Ci-dessus : début du déluge de 17h15, une pirogue engagée dans le Lampsar file dare dare...
/ Photo par Frédéric Bacuez dit Fretback, DR

Pluies du jour :
En
une heure et quart (17h15-18h30) : 66,2 mm sur Bango, record saisonnier et sans aucun doute sa plus importante pluie de la mousson 2009.
Et aussi, toujours à Bango (mais il semblerait que le déluge de fin d'après-midi ne soit pas tombé sur Saint-Louis, rapporte un bangotin qui en revenait) :
- la nuit dernière, à partir de 1h20 et suivantes : 5,1 mm
- ce jour, en rappel, 17h15-18h30 : 66,2 mm
- ce soir, 18h50-19h10, 7,0 mm
- cette nuit, 20h25-20h55 et 21h10-21h45, 14,0 mm
- cette nuit, 22h35-23h05, 1,5 mm
- Et, in fine, dans la nuit du 28 au 29 août, 0h30-~1h15, 1,1 mm

Soit, en moins de 24 h pour le village de Bango, un cumul de : 96,9 mm; bref, un quasi déluge et plus du tiers de sa pluviométrie minimale annuelle, en une seule journée
à verse





















Ci-dessus : à g., après le déluge - à d., au début de la pluie...
Ci-dessus en haut : sous les trombes d'eau, les moineaux domestiques sont à l'abri sous le toit (cf. photo de gauche)
/ Photos par Frédéric Bacuez dit Fretback

Au coeur de l'averse, les moineaux domestiques (passer domesticus, house sparrow) se réfugient sur les poutres, sous la toiture (cf. photo ci-dessus). Seuls quelques groupes de pigeons roussards (columba guinea, speckled pigeon) s'aventurent laborieusement à rejoindre Saint-Louis, de retour des champs de l'amont
Entre les pluies, quelques sifflements de courlis corlieu (numenius phaeopus, whimbrel), profitant des accalmies pour progresser dans leur migration postnuptiale
Et le rat noir (ratus ratus), délavé -aux sens propre comme figuré-, qui sort d'un de ses terriers inondés, pour se précipiter vers un abri encore au sec...

NUIT, explosion soudaine de moustiques, évidemment !-


21h, après les trombes d'eau et... avant la 5e pluie de 22h35 :
Chuintement de la chouette effraie (tyto alba ssp. affinis, barn owl), du coté de la caserne, entre les deux pluies de 21h
A 21h38, premier cri d'1 oedicnème du Sénégal (burhinus senegalensis, senegal thick-knee): fin du déluge ?
Quelques babils de roussettes paillées (heidolon helvum, straw-coloured fruit bat) et les croassements infatigables des crapauds jaspés (amietophrynus regularis) / 1 tarente de Sénégambie (tarentola ephippiata senegambiae) festoie près d'un néon de la terrasse...
22h20, sifflements d'1 ou 2 dendrocygnes veufs (dendrocygna viduata, white-faced whistling duck), passant

____________________________________________________________________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues