" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

lundi 24 août 2009

24, aigle botté et hirondelles des mosquées


* Bango. Marigot de Lampsar, coté saumâtre -
MIDI-
Comme souvent après l'averse de mousson, les oiseaux se donnent le mot pour offrir un spectacle magique !...

Ci-dessous, de g. à d. : milans et planeurs sur le Lampsar - varan du Nil juvénile tout près du rivage / Photos par Frédéric Bacuez dit Fretback








Autour de 12h30, 5 pygargues vocifères (haliaeetus vocifer, african fish eagle), 1 tantale ibis et 1 pélican gris profitent des ascendants pour longuement tournoyer au dessus du Lampsar, brièvement ensemble

De 13h à 13h45, un ballet aérien magique :

1 aigle botté (aquila/hieraaetus pennatus, booted eagle) de phase sombre, probable immature/subadulte avec reflets roussâtres notamment sous la queue, plane -pas très adroitement- haut dans le ciel, agressé par 2 des 3 milans parasites (à bec jaune, milvus migrans ssp. parasitus, yellow-billed kite) qui l'accompagnent dans les ascendants. Le rapace (non reproducteur ?) est probablement un migrateur précoce, puisqu'on en voit passer par le détroit de Gibraltar dès la fin juillet, puis au Cap Blanc en Mauritanie, en août.

Ci-contre : aigle botté, adulte forme foncée, vers Koulikoro, Mali
/ Photo par Thierry Helsens, DROITS RESERVES (voir aussi http://mali.blogs.liberation.fr/helsens/)

12 tantales ibis (mycteria ibis, yellow-billed stork) décollent des rives du bolong de Dakhar-Bango (cf. photo ci-dessus à gauche, au delà des milans, au fond de l'image, malheureusement non visibles), vers la pointe Thiolene, et montent dans les ascendants; 8 puis 1 pélicans blancs (pelecanus onocrotalus, great white pelican) traversent (formation en v) la spirale des cigognes - 5 autres pélicans, pareillement, plus tard [>fleuve Sénégal et/ou plaines alluviales]
2 pélicans gris (pelecanus rufescens, pink-backed pelican) dans les ascendants, avec les pygargues vocifères, les milans parasites et l'aigle botté réapparu (cf. ci-dessus); le petit aigle descend plus bas, laissant apparaître une patte légèrement pendante (?)
Vers 13h40, les milans parasites réoccupent l'espace du marigot de Lampsar : ils sont au moins 28 à tournoyer, avec ~15 martinets des maisons (apus affinis, little swift)

Soudainement, 2 hirondelles des mosquées (hirundo senegalensis, mosque swallow, la plus grande des hirondelles d'Afrique occidentale -21 à 23 cm !), apparaissent à basse altitude, faisant des cercles aériens pour boire au ras de l'eau; quelques minutes, les voilà déjà reparties par dessus mon jardin, à travers Bango ! 1 martinet des maisons boit aussi, à son tour...
1 varan du Nil (varanus niloticus) juvénile nage à faible distance du rivage de 'la plage', contourne la pirogue de Seyni (cf. photo en haut à droite, au milieu de l'image), et continue vers le débarcadère et... sa déchetterie

Ci-contre : hirondelle des mosquées, Gambie
/ Photo par John Hamilton, pour African Bird Club, DROITS RESERVES

____________________________________________________________________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues