" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

vendredi 31 juillet 2009

31, mousson 2009: cumul des pluies de juillet

2009 07 14, coucher de soleil sur le marigot de Lampsar et les mangroves de Thiolet / Photo par Frédéric Bacuez

* Nord du Sénégal -

JUILLET, CUMUL DES PLUIES DE MOUSSON 2009-
- Fleuve Sénégal, d'aval en amont :

  • Saint-Louis : 30,4 mm soit 34,1 mm cumulés (soit 78 % de sa moyenne normale de 44,0 mm, station déficitaire)
  • Bango : 3 pluies, pour 32,1 mm soit 36,1 mm cumulés (station déficitaire)
  • Podor : 89,3 mm soit 92,7 mm cumulés (soit 200 % de sa moyenne normale de 46,3 mm, station excédentaire)
  • Matam : 111,7 mm soit 188,2 mm cumulés (soit 188 % de sa moyenne normale de 100,1 mm, station excédentaire)
  • Bakel : 195,0 mm soit 233,4 mm cumulés (soit 134 % de sa moyenne normale de 173,7 mm, station excédentaire)

- Intérieur, Ndiambour et Ferlo :

  • Louga : 75,0 mm soit 98,9 mm cumulés (soit 170 % de sa moyenne normale de 58,2 mm, station excédentaire)
  • Linguere : 226,7 mm soit 258,8 mm cumulés (soit 238 % de sa moyenne normale de 108,9 mm, station excédentaire)
  • Ranerou : 94,7 mm soit 164,3 mm cumulés (soit 151 % de sa moyenne normale de 108,9 mm, station excédentaire)

Nota : le Front Inter Tropical (FIT) a eu quelques difficultés, ce mois, à se hisser jusqu'au sud mauritanien. La mousson est restée globalement peu active, déversant tout de même à l'occasion d'orages quelques trombes d'eau sur les localités du nord et du nord-est sénégalais, en particulier sur Bakel, Matam, Podor et surtout le Ferlo de Linguere avec une averse diluvienne record de plus de 140 mm en quelques heures ! Saint-Louis, comme toujours, reste en marge d'un hivernage pour l'heure excédentaire au Sahel, déficitaire au sud-est sauf au Niokolo Koba (vidé de sa faune mais il y a encore des arbres, ça peut dire quelque chose, malgré les efforts sénégalais et des 'frères' gambiens pour ratiboiser le parc national...), déficitaire en Casamance (où les quantités d'eau recueillies restent tout de même supérieures à celles de Saint-Louis sur un an !), et catastrophique dans la zone de Koungheul (46% de sa norme !), c'est le monde à l'envers ! Mais 3 pluies sur le bas delta, c'est chiche mais pas inhabituel, juste un (petit) déficit d'une dizaine de mm, soit l'équivalent d'une bonne averse. Avec ou sans le phénomène El Niño dans l'Atlantique, vraiment qui peut parler d'hivernage sous nos latitudes... pré sahariennes ? Seules les crues venues d'amont, en septembre-octobre nous fixeront sur l'année à venir : Saint-Louis ne dépend pas du ciel, mais du fleuve, il ne faut jamais l'oublier...

* Bango. Marigot de Lampsar, coté saumâtre -
MATIN-
8h, 3 perruches à collier (psittacula kramerirose-ringed parakeet) criantes croisent 2 pigeons roussards (de Guinée, columba guinea, speckled pigeon) au dessus de Bango
8h45, chants plaintifs de colious huppés (à nuque bleue, urocolius macrourusblue-naped mousebird)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues