" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

vendredi 17 juillet 2009

17, le martin-pêcheur pygmée est là


* Bango. Marigot de Lampsar, coté saumâtre -
MATIN-
Le chant du coucou didric...
8h25, venant de l'intérieur du village, 1 martin-pêcheur pygmée (ceyx pictus, african pygmy kingfisher) traverse comme une fusée le jardin puis le marigot pour rejoindre le maraîcher qui borde la baie de Lampsar-bolong de Khaye. J'ai tout juste eu le temps d'identifier, aux jumelles, ses nuque et cou bien roux !













Ci-dessus : à g., martin-pêcheur huppé (alcedo cristata, malachite kingfisher), 13 cm - à d., martin-pêcheur pygmée (ceyx pictus, african pygmy kingfisher), 12 cm
/ Photos courtesy Bruno Portier et African Bird Club, tous droits réservés; à Nazinga (RGN), Burkina Faso

Nota : Si le martin-pêcheur huppé est un résident commun du delta, son cousin pygmée est un migrateur partiel qui n'atteint nos confins qu'en cours de saison des pluies, repartant vers l'extrème sud du pays entre octobre et décembre. Si le premier est strictement inféodé à la présence d'eau, le martin-pêcheur pygmée l'est moins, même si en saison des pluies on le voit ici de préférence dans les mangroves et les steppes arbustives riveraines des cours d'eau... ou filant droit devant lui, à faible hauteur mais à la vitesse de l'éclair, même loin de l'eau !

Pluies : Linguere, traces
____________________________________________________________________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues