" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

jeudi 4 juin 2009

mai-juin, centaines de guifettes au pont Faidherbe


* Saint-Louis. Pont Faidherbe, fleuve Sénégal -
En mai et début juin, des centaines de guifettes noires et de guifettes leucoptères survolent le fleuve Sénégal au niveau du pont Faidherbe, au rythme des marées tantôt en amont tantôt en aval de la structure métallique. Au ras de l'eau, elles profitent des tourbillons occasionnés par les piliers du pont qui font remonter en surface les poissons pour y pêcher en grand nombre, après l'hiver et juste avant la période nidificatrice. Cependant, la majorité d'entre elles sont des estivants, des guifettes immatures et subadultes non encore reproducteurs; même si beaucoup de guifettes noires, tout particulièrement, arborent un plumage quasi nuptial (noir et gris), aucune des trois espèces de guifettes (noire; leucoptère; moustac) présentes sous nos latitudes ne niche au Sénégal...
Extrêmement abondantes sur le littoral en hiver et lors des passages migratoires, les guifettes noires (chlidonias niger, black tern) sont les plus maritimes des trois espèces de guifettes, bien qu'on les voit fréquemment jusqu'au Djoudj. Cependant, de mai à août, d'importantes bandes d'estivants sont observées jusqu'à hauteur de Richard-Toll, en amont du fleuve, et sur tous ses affluents. Si les guifettes leucoptères (chlidonias leucopterus, white-winged tern), tout l'hiver sur nos eaux douces -au marigot du Djoudj, elles aiment suivre les pirogues des visiteurs !- laissent quelques erratiques jusque fin juin, les guifettes moustac (chlidonias hybrida, whiskered tern), de passage et erratiques d'hiver, sont observées en petit nombre hivernal au Djoudj, mais surtout au printemps, de mars à mai, notamment sur les rizières du delta, jusqu'à Richard-Toll. A ces quelques exceptions près, ces deux espèces sont totalement absentes de notre région de mai à septembre.

Ci-dessous : guifettes leucoptères au Djoudj / Courtesy photo Alain Fournier, DROITS RÉSERVÉS

- 2009 06 2, ~16h30 : +500 guifettes noires très bruyantes juste en aval du pont Faidherbe : 80% en livrée hivernale, 10% en plumage nuptial, 10% en mue prénuptiale
Un peu plus loin vers l'aval, ~15 sternes naines (sterna albifrons, little tern) pêchent en plongée et quelques sternes royales (sterna maxima, royal tern) pêchent en surface
- Rappel 2009 05 29, ~11h : +200 guifettes noires et quelques leucoptères en aval du pont Faidherbe
____________________________________________________________________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues