" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

mercredi 3 juin 2009

3, un vanneau à tête blanche dans le ciel bangotin !


* Bango. Marigot de Lampsar, coté saumâtre -MATIN, brumes vaporeuses de chaleur, après une première nuit douce et plus humide; augmentation significative de la moiteur au cours de la journée-

1 coucal du Sénégal /
9h05, 1 vanneau à tête blanche (vanellus albiceps, white-headed lapwing), de passage S.-N.NE au dessus du marigot, avec cris stridents continus, et une brève voltige suivie d'un piqué ailes repliées sur les palétuviers de la mangrove avant de poursuivre sa route

Ci-contre : vanneau à tête blanche, Benoué, Cameroun
/ Photo par Paul Noakes, droits réservés (in African Bird Club)


Nota : des cinq espèces de vanneaux fréquentant le nord du Sénégal (les tropicaux : vanneau éperonné, vanneau à tête noire, vanneau caronculé du Sénégal; et le paléarticque vanneau huppé, hivernant occasionnel), le vanneau à tête blanche est le plus rare (observations sporadiques). Sa présence saisonnière, non nicheuse, n'est avérée au nord du 15° N., exclusivement dans le delta du fleuve Sénégal, grosso modo entre le lac de Guiers et l'estuaire du fleuve Sénégal, qu'à la faveur des remontées du front intertropical (FIT) précédant la mousson. Comme le pluvian fluviatile (ex pluvian d'Egypte; pluvianus aegyptus, egyptian plover 'crocodile bird'), lui aussi rarissime dans le delta alors que c'est un oiseau familier et typique des bancs de sable et de rochers des fleuves d'Afrique subsaharienne, le vanneau à tête blanche affectionne les langues sableuses et/ou rocheuses des grands cours d'eau. Les deux oiseaux ont en commun l'habitude de débarrasser les crocodiles de leurs sangsues, jusque dans la gueule des sauriens ! Mais des crocos, il n'y en a plus que dans le marigot du Djoudj (PNOD)...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues