" Quand y aura-t-il des observateurs qui nous rendront compte de ce que font nos hirondelles au Sénégal et nos cailles en Barbarie ? "
- Comte de Buffon (France), 1737
" Avoir vu un éléphant n'est pas une question d'âge mais une question d'avoir parcouru la brousse "
- Roger Bila Kaboré (Burkina Faso)

dimanche 23 novembre 2008

23, les hippos ahanent devant chez moi !


* Bango. Marigot de Lampsar, coté saumâtre -

NUIT du 22 au 23 novembre, de 1h à 2h du matin-
(Observateurs : Moïse Guiré, Fretback)
Temps relativement frais, environ 19°; pas de vent, nuit sans lune...

Réveillé par les ahanements de deux hippopotames amphibies (hippopotamus amphibius, hippopotamus) dans le bassin du marigot, juste devant la maison ! Cris, souffles, appels, mouvements, yeux vus à la torche depuis le parapet puis de la digue, par Moïse et moi.

Il est rarissime que les deux hippos du Lampsar coté 'eau douce' se déplacent dans la partie saumâtre. Cependant, des professeurs du prytanée militaire voisin m'ont assuré de leur présence en face de leur immeuble d'habitation, il y a quelques jours. Seyni le pêcheur me dit aussi que les hippos, en cette période de faible salinité des eaux du fleuve Sénégal, ont activement fréquenté le delta au niveau de la confluence Lampsar-fleuve Sénégal. J'ai moi-même repéré une trouée dans la typhaie, visiblement empruntée à plusieurs reprises, de l'autre coté de la baie et de la digue qui entre dans la zone de chasse amodiée.

Cf. aussi rapports de 2008 09 et 2009 02 et texte de 2008 03 26 (ou http://www.saintlouisdusenegal.com/art_hippo.php)
Voir aussi: notule de 2010 06 7, "Le vieux pêcheur culbuté par les hippos !"
____________________________________________________________________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues